ArabicEnglishFrenchGermanIndonesianItalianKurdish (Kurmanji)NepaliPortugueseRussianSpanishTurkish
>>Architectes de l’urgence lance un appel aux dons pour reconstruire aux Philippines suite au Typhon Mangkhut

Architectes de l’urgence lance un appel aux dons
pour reconstruire aux Philippines suite au Typhon Mangkhut

Depuis l’arrivée samedi dernier de notre équipe aux Philippines, plusieurs localités ont pu être évaluées dans la région de Cagayan, très sinistrée par le typhon.

« C’est autour de la ville de Baggao que le typhon Mangkhut a fait le plus de ravages.
Nous avons concentré nos évaluations dans cette région en essayant de la couvrir au maximum, incluant les zones isolées. Une vingtaine d’écoles, et plusieurs centres de santé ont pu être évalués et nous avons sillonnés les routes à travers de nombreux villages et d’hectares de champs de maïs dévastés.

Le typhon étant prévu de force 5, plus de 148 000 personnes avaient évacué leurs habitations pour se rendre dans des centres de refuge. Au vue de la force du typhon, les conséquences attendues étaient terribles.

Grâce à la forêt et à la chaîne de montagnes à l’est de l’île, cela s’avère moins dramatique en termes de pertes de vie humaines mais les dégâts bien que moins effrayants qu’en 2013 avec le typhon Yolanda, sont désastreux.

Les habitants s’activent depuis 5 jours pour déblayer les routes, réparer les toitures, rassembler les débris, reprendre leur vie…

Aujourd’hui, 5 jours après la catastrophe, l’électricité n’est toujours pas revenue dans toute la région, les poteaux électriques restent au sol » explique Caroline A., responsable de la mission sur place.

2 priorités ont été identifiées pour aider la population :

  1. Reloger au plus vite les familles, qui faisaient déjà partie des plus défavorisées, et qui ont perdus leur abris envolés car pas assez solides.
  2. Favoriser le retour à l’école des enfants qui n’a toujours pas repris de manière assidue car si certains établissements ont la chance d’avoir pu se faire aider par une communauté motivée sur des dégâts moindres, d’autres ont vu leur bâtiments disparaître, que ce soit à cause de leur emplacement très exposé ou bien à une mauvaise maintenance de leurs bâtiments.

Dans ces cas-là, même avec la plus grande motivation et la meilleure organisation, l’école ne pourra pas reprendre. Il est donc impératif d’agir vite.

N’oublions pas que les écoles sont également des lieux de refuge et d’évacuation en cas de typhon, aussi beaucoup de familles y ont passé la nuit de vendredi à samedi dernier pour se protéger du typhon, mais les conclusions sont inquiétantes quant au comportement de la structure pendant le typhon, car elle n’est pas aux normes parasismiques et para cycloniques.

[Lire le communiqué du  17 septembre 2018]

Contact :
Architectes de l’urgence
+ 33 (0)3 22 80 00 60
www.archi-urgent.com

2018-10-01T20:26:24+00:00