ArabicEnglishFrenchGermanIndonesianItalianKurdish (Kurmanji)NepaliPortugueseRussianSpanishTurkish
>L’action d’Architectes de l’urgence en Colombie de 2009 à 2011
L’action d’Architectes de l’urgence en Colombie de 2009 à 2011 2017-04-07T16:41:59+00:00

L’action d’Architectes de l’urgence en Colombie de 2009 à 2011

Une mission d’évaluation de la Fondation Architectes de l’Urgence a été menée à Pasto, département du Nariño, dans le sud de la Colombie en 2009.

Le Nariño, premier producteur de coca en Colombie, se caractérise par la présence de nombreux groupes armés luttant pour le contrôle des territoires stratégiques. Les zones rurales sont souvent le théâtre de conflits violents et les attaques incessantes forcent les habitants des villages de la campagne à fuir leurs terres, souvent de manière permanente.

Ces populations s’implantent dans les périphéries des grandes villes, la plupart du temps dans la misère en raison de l’absence d’opportunités de travail pour ces paysans habitués au travail des champs. Ne pouvant pas retourner dans leur zone d’origine, contrôlée par les groupes armés, ils deviennent des sans terre et sans ressources.

En 2009, la Fondation des Architectes de l’Urgence a répondu à l’appel de l’Organisation Internationale des Migrations (OIM) pour intervenir dans la formulation et réalisation d’un programme de relogement de ces déplacés.

Trois terrains en zone rurale sécurisée ont été identifiés pour permettre l’installation de 54 familles en situation d’urgence, dont 98 % avec mère célibataire.

Le projet comprenait la construction de nouvelles maisons par le biais de l’auto-construction, mais aussi la réactivation d’une activité agricole génératrice de revenu.

Les familles ont reçu un appui matériel et technique pour la mise en place de petites unités productives : distribution de semences, de bétail, formation en agriculture biologique et gestion de petit commerce, aide à l’intégration au marché local…

Le projet s’est appuyé sur la minga, concept propre au Nariño, signifiant travail collectif au service de la communauté. En leur offrant un logement décent et une occasion de renouer avec une activité productive correspondant à leur savoir-faire, l’objectif était que ces populations retrouvent leur dignité et profitent de ce nouveau départ pour cultiver la paix.

L’objectif de cette mission conduite dans la région du Nariño était de permettre à 54 familles déplacées se trouvant dans une situation de grande précarité de retrouver un toit et d’avoir un revenu grâce à la réactivation de l’activité agricole.

La FAU s’est chargée du volet logement, tandis que l’OIM (Organizacion International para las Migraciones) a assuré la prise en charge du volet projets productifs agricoles.

Le budget de construction (matériaux + main d’œuvre de chantier) par maison était de 5157,08€ avec le soutien financier de la Fondation Abbé Pierre.

La construction comprenait aussi :

  • l’installation d’un réseau d’eau potable pour les maisons
  • la réfection des voies d’accès aux terrains
  • la construction d’entrepôts

Durant les travaux, les Architectes de l’urgence ont effectué des démarches auprès du Programme Alimentaire mondial afin d’obtenir une aide pour les familles, ce qui a permis de couvrir les besoins alimentaires des 54 familles pendant 40 jours de travail.

En janvier 2011, les chantiers ont été terminés et les bénéficiaires ont pris possession de leur nouvelle maison et des terrains cultivables.

Ce projet a été réalisé en partenariat avec Aldea Global, la Fondation Abbé Pierre, l’OIM, la région du Nariño et la Fondation Somfy.