ArabicEnglishFrenchGermanIndonesianItalianKurdish (Kurmanji)NepaliPortugueseRussianSpanishTurkish
>Mayotte 2019 : Architectes de l’urgence apporte son expertise dans le cadre de la future programmation des constructions d’écoles
Mayotte 2019 : Architectes de l’urgence apporte son expertise dans le cadre de la future programmation des constructions d’écoles 2019-04-14T19:14:12+02:00

Mayotte 2019 : Architectes de l’urgence apporte son expertise dans le cadre de la future programmation des constructions d’écoles

Suite à une mission d’évaluation menée en 2018 à Mayotte, la fondation a pu constater que de nombreuses écoles sont organisées en rotation faute d’un nombre suffisant de classes. A ceci s’ajoute un état de dégradation avancé qui nécessitent des opérations de réhabilitation importantes.

Enfin, les spécificités du contexte local exigent d’adapter la conception des écoles de manière à apporter des réponses pertinentes garantissant le confort des usagers.

Dans son organisation et sa réalisation, l’école primaire doit être repensée en fonction de différents critères (climat, économie, usages…) de manière à être véritablement adaptée à Mayotte.

Architectes de l’urgence a donc été missionné par la DEAL pour réaliser une étude approfondie afin de réaliser un référentiel de programmation pour la construction d’école du 1er degré.

Ce référentiel s’inscrit en complément des Schémas Directeurs des Ecoles de chaque commune et au Plan de Prévention des Risques Naturels, de manière à apporter un appui opérationnel aux maîtres d’ouvrage.

Ce  document aura, dans ce sens, vocation à être assez général pour constituer un socle commun à toutes les communes, en tenant compte de la diversité des situations et avec la volonté de guider sans contraindre, en donnant des outils de lecture des projets.

Il s’agit donc d’un outil d’aide à la décision pour les futures opérations de construction scolaire primaire (maternelle et élémentaire) au travers de préconisations techniques, environnementale, d’usage… En explicitant le lien étroit entre choix programmatiques, constructifs, et coût global, il devrait permettre de pondérer les ambitions aux besoins et aux moyens nécessaires.

En assurant une plus grande transversalité entre des aspects du projet souvent dissociés et pourtant imbriqués, il aura pour but d’accélérer une partie du processus d’élaboration d’un projet.

Destiné à évoluer, être complété et enrichi, il ne prétend pas donner une réponse unique mais constituer une base commune, support de l’imagination tant de la maîtrise d’ouvrage que de la maîtrise d’œuvre.

Cette mission débutée en février devrait voir son aboutissement en juin 2019.